helice en stainless steel versus aluminium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

helice en stainless steel versus aluminium

Message par iulian le Ven 27 Jan - 22:15

hello guys,
j ai achete un regaL, 22 pieds , annee 2000,
presentement j ai une helice sur mon bateau alum 19 pitch avec 14.24 diia, avec 4 pales,
bateau vienne d origine avec un 21 pitch, 14.25 dia 3 pales
j ai achete un autre en stainlees steel 21 pitch avec 13.25 dia mais 5 pales,
pensez vous que ca va bien aller avec mon moteur et pied?
moteru Volvo penta 4.3 GI avec pied Volvo SX
l helice avec 5 pales va pas endomager mon shaft de pied?
merci pour votre aide
avatar
iulian

Messages : 68
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par bebitte3o le Ven 27 Jan - 22:46

Non ta 5 pales va rien endommagé,par contre pas sûre que ça va bon pour ta coques,dit moi l'utilisation que tu prévois faire

_________________
doral 330 se elegante ''paradise''

Claude
avatar
bebitte3o

Messages : 2168
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 38
Localisation : CJR mécanique marine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Mychel le Sam 28 Jan - 8:42

Salut,

Tant qu'a être sur cette question, il faut que je change la mienne ce printemps ( petit souvenir du party de Sorel :-) )
Je n'ai aucune idée du ''pitch '' ni du diamètre de celle que je possède en ce moment mais c'est du standard de compagnie

Connaissez vous un site qui peu me faire des suggestions par rapport au type de bateau et de l'utilisation ?

Merci !
avatar
Mychel

Messages : 377
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 47
Localisation : St-Mathias sur le Richelieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par iulian le Sam 28 Jan - 8:46

j ai un regal avec la coque fast track, et je fais juste me promener, aller a la peche,
avatar
iulian

Messages : 68
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Buddy1 le Sam 28 Jan - 9:22

bebitte3o a écrit:Non ta 5 pales va rien endommagé,par contre pas sûre que ça va bon pour ta coques,dit moi l'utilisation que tu prévois faire

Juste pour comprendre... qu'est-ce qui fait qu'une 5 pales ne sera pas bon pour la coque comparé a une 4 ou une 3 pales (avec le même moteur et pied) ?

Buddy1

Messages : 63
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 52
Localisation : Québec et Lotbinière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Anglo Loutre le Sam 28 Jan - 9:36

Je me posais justement la même question, cela augmenterait mes connaissances sur les hélices, la fibre, l' aluminium, les coques en bois ou en fer et ou les comportements d' une coque dont le ou les moteurs comporteraient plus de 3 pales.

Guy Paré

Anglo Loutre

Messages : 332
Date d'inscription : 12/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par bebitte3o le Sam 28 Jan - 11:41

Une 5 pales c'est fait plus pour les sports nautiques,le bateau sort très rapidement de l'eau mais pas la meilleure efficacité au top speed et au cruising,une 4 pales va te donner un meilleur rendement au cruising la tu roules le plus souvent et va sortir le bateau de l'eau plus rapidement qu'une 3 pales,par contre la 3 pales va te donner de 1 à 3 mph de plus en top speed,disons aussi que chaque coques est différente,une 4 pales vas te donner plus lift dans le derrière ce qui fait que tu peux croisé moin vite,pour ce qui est du pitch c'est écrit sur l'hélice normalement à côté de la noix qui la retiens ou sur le côté,pour our volvo c'est des codes donc faut regarder la charte,bref l'hélice est la partie la plus importante de votre équations moteur pied coque car elle est le contact avec l'eau et le moteur,l'hélice d'origine est de type générique,bonne un peu partout mais peut être pas du tous pour votre application.

Le pourquoi je dis ta 5 pales n'est peut-être pas idéal est aussi son petit diamètre,théoriquement quand tu as un bateau pesant tu veux déplacer le plus d'eau possible,c'est pour ça que quand tu regardes les hélices plus le pitch est haut plus le diamètre va être petit car haut pitch=haute vitesse,bateau pesant à besoin de pitch plus petit donc gros diamètre=plus de pousser,donc ta 5 pales aurait sûrement des bonnes performance sur un petit hors bord ultra léger.

Voilà un aperçu très rapide en très généralisé,l'idéal est de tester,je passe mes été à tester les hélices et ya vraiment un gain d'économie à faire,pour question hésiter pas!

_________________
doral 330 se elegante ''paradise''

Claude
avatar
bebitte3o

Messages : 2168
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 38
Localisation : CJR mécanique marine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par iulian le Sam 28 Jan - 14:19

merci beaucoup bebitte3o, tres apprecie ton reponse
avatar
iulian

Messages : 68
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Jacques007 le Sam 28 Jan - 21:48

Ce que je peux dire de mon coté.... moi et un copain avons le meme bateau ( marque - modele - grandeur - moteur - pied - meme trailer ) tout est pareille sauf moi j'ai une hélice 3 pales en aluminium de 21 pitch et mon chum une 4 pales en aluminium avec 2 pales de 21 pitch et 2 pales de 19 pitch ) départ cruising top speed.... il est toujours en avant de moi et il prend de l'avance..... meme nombre de personne dans les bateaux... moi seul et lui aussi avec le réservoir a moitié dans les 2 bateaux... et testé a plusieurs reprise en plus sur différent chose..
avatar
Jacques007

Messages : 174
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 51
Localisation : Rive-Sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Buddy1 le Sam 28 Jan - 23:01

Merci.

Je vais me coucher un brin plus renseigné ce soir.   Question

Buddy1

Messages : 63
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 52
Localisation : Québec et Lotbinière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Mychel le Dim 29 Jan - 1:48

Trouvez l’hélice Parfaite (partie 1)

Finf the perfect prop )Part 1)Quand je repense à ma première année de bateaux de course, je suis stupéfait de la manière dont j'ai été naïf. Alors que j'ai passé un temps considérable sur les plus petits détails sur le bateau, j'ai clairement manqué trois des plus importants éléments nécessaires à l'amélioration de la performance. Soit de réduire le poids, l'utilisation de la plus forte puissance et d'utiliser la meilleure hélice disponible et appropriée. Alors que la technologie des moteurs de bateaux c'est considérablement améliorée depuis. Ces trois facteurs clés n'ont pas changé. Mais les plaisanciers ne sont pas de nature à modifier un nouveau bateau pour réduire le poids ou acheter un couteux moteur de course pour augmenter la vitesse. Cela laisse l'hélice comme le plus important élément à modifier. Examinons la façon de choisir, de comprendre et d'utiliser des hélices pour d'augmenter les performances de votre bateau de plaisance.

Apprendre le langage de base de l’hélice est une condition nécessaire pour trouver la bonne hélice. Comprendre la terminologie est très simple, de plus il est amusant d’impressionner vos amis en lançant quelques termes comme "l’angle d’attachement" et "rapport de la surface du diamètre."
Les dimensions de l’hélice sont identifiées avec deux chiffres. Le premier chiffre est le diamètre. Si votre hélice a deux ou quatre lames, il suffit de mesurer la distance d’un bout de la lame au bout de la lame opposée. Si votre hélice comporte trois ou cinq lames, mesurer la distance a partir du centre du moyeu jusqu’au bout de la lame, puis multipliez ce nombre par deux. Le deuxième numéro, ou le pas (pitch) est la distance théorique (en pouces) qu'une hélice avance de l'avant dans un tour complet. Donc, si vous avez une hélice, d'un diamètre de 14 pouce et un pas de 21 pouces, la configuration de l’hélice serait: "14x21".

Le centre de l'hélice est appelée le noyeu. C'est la pièce qui centre l’hélice sur l'arbre de transmission. Sur les hélices dont l’'échappement du moteur coule a travers l’hélice, comme c'est le cas avec la plupart des moteurs actuels hors-bords et semi hors-bord, il ya un baril autour du noyeu où les lames sont attachés. Pour en savoir d’avantage sur la terminologie de l’hélice, lisez ceci..

Fonctionnement de l’hélice

Les lames de l'hélice poussent l'eau dans une direction et le bateau se déplace dans la direction opposée (“Pour chaque mouvement il existe une réaction égale et opposée"). Alors que les lames tournent et repoussent l'eau en arrière, elles créent une aspiration sur la partie avant de chaque lame. Cette aspiration est si forte que l'extrême zone de basse pression créée peut exploser des bulles d'air avec une force qui peut enlever la peinture de l’hélice. Cela se produit lorsque l'air est introduit par le biais soit de cavitation ou de ventilation. La différence entre la cavitation et la ventilation est souvent mal comprise. La ventilation se produit lorsque les bulles d'air provenant du fond du bateau et trouvent leur chemin dans l'hélice et cause la ventilation. Il peut aussi se produire quand les lames de l’hélice sont trop proches de la surface de l’eau. Cavitation survient lorsque l'hélice tourne sur son propre gré (comme un pneu de voiture sur une route glissante) et produit de l'air sur la partie avant de la lame. Le caractère unique symptôme de ventilation et de la cavitation est une révolution trop rapide. Pour corriger ce problème, vous devez réduire le gaz jusqu'à ce que la l’hélice reconnecte avec l'eau.

Bravo II propeller

Quelle différence fait la forme

Les lames peuvent être formées de plusieurs façons différentes. La plus courante est la forme d’oreille ronde ou lame de formes elliptiques. Ces hélices produisent un équilibre optimal de pouvoir et de vitesse. Autres hélices sont coniques ou affilées, qui sont conçues pour offrir moins de traînée et sont généralement orientées pour la haute vitesse. Les hélices sont aussi disponibles avec ce que l'on appelle une coupole, un genre de lèvre sur le bord de la lame. Ces coupole aident à disperser l'eau au large de la lame, d'améliorer l'adhérence et de la poussée de l'eau pour réduire le glissement, La mesure de la quantité de rotation inefficace est habituellement mesurée par un pourcentage. Par exemple, si une hélice à un pas de 25 pouces et fait quatre tours complet, il devrait (en théorie) faire avancer le bateau de 100 po. Dans la pratique, si le bateau avance de 90 pouces, ceci indiquerait que le facteur de glissement est de 10 %.

Si une lame dépasse de façon droite du noyeu ou est placée perpendiculairement, l’hélice a un ratio de zéro d’angle d’attachement. Les lames peuvent être configurées avec un angle d’attachement de zéro pour offrir une levée maximale de l’arrière des bateaux qui restent creux dans l’eau. Si la lame se penche en arrière vers le bord de fuite de l’hélice, il un angle d’attachement. Si elle s’incline complètement vers l’arrière l’hélice a un haut ratio d’angle d’attachement Tels ratio peut être mesurée en degrés, plus le degré de l’angle d’attachement est élevé plus l’avant du bateau montera.

Des hélices fendoirs et semi fendoirs genre « cleaver » peuvent être identifiés par leur rebord arrière droit. Cette forme de lame permet de performer à la surface sans ventilation. La réduction de la traînée permet de tourner à régime plus élevé avec le même montant de chevaux vapeur.

Une hélice avec des lames qui balayent dans une courbe suivent sa rotation est appelé un biais (ligne oblique). Cette forme est idéale pour naviguer dans les fonds sous-marin, car ils sont moins susceptibles de s’embrouiller t dans les herbes de ces fonds.

Autrefois les hélices étaient fabriquées en bronze et aujourd'hui elles sont encore utilisées, avec des centaines de différentes grandeurs disponibles pour accommoder la grande variété de semi hors-bord. Au cours des dernières années, le nickel est devenu un additif populaire pour la résistance et ces hélices sont appelés Nibral. Rappelez-vous que les hélices du semi hors-bord sont très spécialisées et ne sont pas toujours faciles à trouver surtout au milieu de la saison estivale qui est très occupée. Pour les moteurs hors-bords et semi hors-bord les manufacturiers utilisent couramment l’aluminium qui coute moins cher, est plus rapide (que le bronze), et plus léger. De récentes modifications apportées au design des hélices en aluminium et aux techniques des manufacturiers ont d'excellents résultats si on compare la performance et le prix. En conséquence, la plupart des petits bateaux sont standardisés avec des hélices en aluminium.
PropellersD’après le standard marin les hélices en acier inoxydable sont devenue le choix préféré la où la force et la performance sont obligatoires. Comme les hélices en acier inoxydable sont sept fois plus robustes que l'aluminium, les fabricants sont en mesure de concevoir leurs hélices plus minces sans pour autant sacrifier la rigidité et la résistance. Incidemment a moins que vous utilisiez une hélice avec un noyeu en caoutchouc rigide ; l’acier inoxydable peut endommager votre arbre de conduite si vous frapper quelque chose. Deux styles d’hélice en acier inoxydable sont disponibles, poli ou non soit en fini satin. Contrairement à la croyance populaire, il n'y a aucun gain en performances en polissant votre hélice. De plus les hélices en acier inoxydable sont également deux fois plus coûteuses que l’aluminium. Le plus récent matériel utilisé pour fabriquer des hélices est la haute technologie des composites qui aujourd’hui grâce au avances et perfectionnement dans les résines, le nylon et les fibres de carbone. Nous voyons aussi une large augmentation dans l’utilisation des composites dans l'industrie marine. En plus d'être plus robuste que l'aluminium, les hélices en composites ne se corrode pas et ne vont jamais rouiller le noyeu s'accompagnent d'une garantie à vie et même les lames sont remplaçables. La plupart des prix sont également très proches de l'aluminium.

PropellerCombien de lames ai-je besoin? L'une des questions les plus fréquentes est "Dois-je utiliser une hélice de trois ou quatre lames?" Bien qu'il n'existe aucune règle, cette explication pourra vous aider. Si vous augmentez la dimension de vos lame ou ajouter des lames, on augmente ce qu'on appelle le rapport de la surface de diamètre. Alors que plus de surface de lame ajoute à la poussée du bateau, elle engendre aussi de la traînée a haute vitesse. Par exemple pensez à des pneus plus larges sur votre voiture et vous aurez une bonne comparaison. Puisque les lames vont créer de la drague ; vous devriez commencer par le moins de lames possible (avec un minimum de lames étant deux). Au cours des dernières années les chevaux vapeur des bateaux ont augmenté et les manufacturiers de bateaux ont créé de nouveaux moyens de réduire la drague en utilisant des matériaux plus léger, des composites et incorporant des "marche " dans le bas de la coque.

Ces techniques ouvrent la porte aux hélices a quatre lames, vous profiterez de plusieurs avantages. Une hélice a quatre lames a le même nombre de pales pointant vers le haut et vers le bas apportant un fonctionnement plus uniforme, une accélération plus rapide a basse vitesses et même des économies de carburant en voyageant au régime de croisière. Plusieurs plaisanciers ont optes pour les hélices à quatre lames pour cette raison. Souvenez -vous, que la vitesse maximale n’augmentera pas et peut même diminuer légèrement.

Donc le bilan sur le nombre optimum de lames est la suivante: les bateaux de plus de 23 pieds tels que les croiseurs légers,vont généralement mieux performer avec une hélice de quatre lames. En d’autre cas utiliser vos hélices de 4 lames et économisez votre argent. En second lieu de cet article, nous allons jeter un coup d'œil sur les hélices de différents fabricants et de la manière dont chaque fabricant sera évalué. Nous allons également vous fournir un guide pour calculer la meilleure hélice pour la taille de votre bateau.
avatar
Mychel

Messages : 377
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 47
Localisation : St-Mathias sur le Richelieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Mychel le Dim 29 Jan - 1:48

Trouvez l’hélice Parfaite (partie 2)

Find the Perfect Prop (Part 2)Dans notre dernier numéro nous avons fait état de plusieurs facteurs pour vous aider à choisir la bonne hélice pour votre bateau. Bien que l'information a été conçue pour satisfaire les plaisanciers les plus exigeants, nous avons décidé d'aller au-delà de l'appel du devoir et de présenter un test sur plusieurs des dernières hélices disponibles, offrant le meilleur choix pour vous, votre famille et votre mode de vie.

L'une des premières tâches consistait à établir une procédure pour enregistrer en détails le rendement optimal d'une variété de différentes tailles d’hélice fournies par plusieurs grands manufacturier. Puisque nous avons plusieurs hélices de chaque entreprise, nous avons limité le test à deux modèles de bateaux, un 237 Sundeck Hurricane de Godfrey Marine propulsée par un 200 cv Yamaha hors-bord, et un Sea Ray 185 de sport avec un 4.3L Mercruiser.

PropellersAvec les règles du jeu en place, des dizaines d'hélices ont commencé à arriver de plusieurs fabricants en Amérique du Nord, y compris balistique, Mercury, Michigan Wheel, Piranha, PowerTech, Solas, et Yamaha. Les essais ont eu lieu au magnifique Sanibel Harbor Resort à Fort Myers, en Floride, et notre équipe d'experts comprenait deux capitaines licenciés, un opérateur radar, un opérateur sur ordinateur, deux enregistreurs et deux changeurs d’hélices.

Chaque hélice a été soumise à des procédures d'essai identiques. L’accélération été noté sur un graphique, en utilisant un radar, Stalker accompagné d'un logiciel de suivi de données. Le meilleur des trois passages a été enregistré. Les niveaux de révolutions de moteur (RPM) et la vitesse maximale (WOT) ont été notées en utilisant à la fois des instruments radar et GPS. Des virages à travers un parcours de cône flottant ont également été réalisés avec des vitesses d'entrée progressivement augmenté (jusqu'à ce que la vitesse fût telle que l'hélice était ventilée). Naviguant sur une longue étendue flat et calme notre trim de moteur a été augmenté jusqu’à ce qu’il est une perte d’adhérence de l’hélice. Nous avons également compilé une liste de caractéristiques individuelles de chaque marque.

L’utilisation d’ordinateurs et de fiches manuscrites, nous avons méticuleusement enregistrés sur pendant deux jours complets. Mais ce n'était qu'un début. Une fois les données sous forme de tableau, il a fallu plusieurs jours pour analyser correctement les résultats individuels.

Propellers







Plusieurs plaisanciers croient automatiquement que les manufacturiers offrent une hélice qui est le mieux adapté à son bateau. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Quand nous achetons une voiture, les pneus sont appareilles à l'usine pour répondre aux exigences des routes utilisées par tous les véhicules. Les manufacturiers de bateau cependant, ne peuvent savoir quand ou comment vous envisagez d'utiliser votre bateau. Par conséquent, il est tout à fait compréhensible que votre hélice ne peut pas être parfaitement compatible à vos activités en bateau. En regardant les tableaux plus bas, vous verrez que certaines hélices de mêmes dimensions affichent des résultats différents, alors que certaines hélices de différentes dimensions affichent des résultats similaires. Voila Pourquoi, la première leçon de nos essais, c'est que vous aurez besoin d'essayer une variété d'hélices pour atteindre votre objectif ultime.

Vous pouvez notez qu’une hélice est susceptible d'avoir un avantage dans un domaine, alors qu’elle en perd dans une autre catégorie. C'est peut-être la leçon la plus importante de l'ensemble de notre essai. Lors du choix d'une hélice, décidez quelles sont les caractéristiques les plus importantes que vous attendez de votre hélice. Là où la performance compte, les hélices sont offertes dans plusieurs styles de lame. Vous pouvez choisir parmi les styles qui offrent une augmentation de l’arrière bateau, comme des modèles pour la baisser ou monter le devant. Les propriétaires de plus gros plaisanciers vont préférer l’économie d’essence.

La réparation d'une hélice en aluminium ou l'achat d’une hélice résinée peut être un mauvais investissement, puisque vous avez à chauffer l’aluminium pour commencer le processus de réparation. Par conséquent la chaleur modifie la structure moléculaire et l’affaiblit de façon dramatique. Si vous avez simplement à limez les encoches, ou couper une hélice, vous devrez modifier la forme ce qui influencera les performances. Cependant les hélices en acier inoxydable peuvent être efficacement réparés et certaines hélices en composites peuvent même retrouver leur spécifications original avec un simple changement de lames.

Cependant il existe d'autres observations qui ressortent de nos tableaux de mise en essai. Des données de performance pour les nouveau style d’hélices d'aluminium et en composites peuvent rivaliser avec certaines hélices plus coûteuses en acier inoxydable. Mais il est généralement prouvé que les hélices en aciers inoxydable sont supérieures en performance ainsi qu’en robustesses. Généralement, les quatre lames accélèrent plus rapidement que trois lames et sont conçus pour garder le bateau en surface planée à des vitesses inférieures. L’hélice Piranha en composites a livré d'excellentes performances dans tous les éléments de valeur. En plus d’ajoutée la possibilité de changement de lames rapide. Les modèles fournis par Mercury (aluminium ou acier inoxydable) et PowerTech (acier inoxydable) ont également prouvé leur excellence au cours de nos mises en essais.





BoatsUne fois que vous avez décidé, le matériau et le style, vous devez maintenant déterminer la dimension. Si vous avez besoin de plus de traction pour tirer une charge plus lourde choisissez un diamètre plus large, comme des pneus plus large sur une voiture. Si votre seule préoccupation est la haute vitesse, opter pour une hélice avec un angle plus aigus, avec un plus petit diamètre pour permettre au moteur de tourner au tour / min (RPM) requis. Prenez toujours notes du RPM, le niveau atteint de la vitesse maximale et des dimensions de l’hélice que vous mettez en essai. Lorsque vous mettez en essai plus d’une hélice choisissez toujours une dimension qui correspondent le mieux au niveau recommandé des fabricants Pensez au diamètre et au pas (pitch) comme une échelle équilibré. Si vous êtes au maximum du niveau RPM recommandé, vous ne pouvez que augmentez le pas, ou augmentez le diamètre Parlez-en a votre technicien de service à votre marina locale. Les bonnes hélices ne sont pas bon marché, mais avec la bonne hélice votre balade en bateau sera alors plus agréable et apportera des économies de carburant sur le long terme

Tous les hélices que nous avons testées sont reconnues et établies par des manufacturiers qui offrent un produit de qualité. Nous avons trouvé absolument aucun citron ou hélice à problème parmi les nombreuses hélices mis en essai. Nous avons cependant trois recommandations importantes.

SOYEZ INFORMER:
Comprenez qu’il existe plusieurs styles et dimensions d’hélice disponibles pour votre bateau et qu’il y en a une en particulier qui peuvent offrir la meilleure performance et une plus grande efficacité.

EXPÉRIMENTEZ:
Apres que vos recherches indiquent quel genre d’hélice que votre bateau nécessite, la prochaine étape est d'essayer autant d’hélices que vous pouvez. N'ayez pas peur d’expérimenter. Le temps que vous passez a essayé des hélices vous donnera une meilleure compréhension de votre bateau et vous apportera une grande satisfaction en déterminant celle qui fonctionne le mieux.

NE FAITE PAS DE COMPROMIS:
N’essayez pas d’économiser en choisissant votre hélice. Regardez les différents résultats des hélices que nous avons mis en essais. Les quelques dollars de surplus que vous dépenserez pour optimiser l’application qui vous convient en tant que genre et dimension de votre hélice, vous rapportera dix fois plus sur votre investissement, votre satisfaction est votre essence.

Une hélice est un élément essentiel de votre bateau. Suivez ces suggestions et vous retirerez sans doute une plus grande satisfaction de votre bateau.
avatar
Mychel

Messages : 377
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 47
Localisation : St-Mathias sur le Richelieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Mychel le Dim 29 Jan - 1:50

C'est de l'information trouvé sur le WEB, ce n'est pas de moi en passant :-)
avatar
Mychel

Messages : 377
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 47
Localisation : St-Mathias sur le Richelieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Anglo Loutre le Dim 29 Jan - 12:34

Les hélices ? aussi pire que les sortes d' huiles ! mais une chose est assurée, plus elles s' alimentent en eau, plus elle donnera du rendement en autant que la force nécessaire et la révolution ( RPM ) sont la pour la pousser.

Le principe d' une vis sans fin, rien d' autre.

===================================================
http://www.bateaux-essais.com/technique/moteurs/les-helices/

LES HÉLICES
Assurant la propulsion du navire, l’hélice à pour rôle de transférer la puissance développée par le moteur dans l’eau. Pour cela, l’hélice aspire l’eau par dépression sur les faces avant des pales (convexe) et la repousse par pression sur les faces arrière (concave). Même si toutes les hélices fonctionnent sur le même principe, leurs caractéristiques varient d’un modèle à l’autre et influent sur le comportement et les performances du bateau.

Le pas
Exprimé en pouces (1 pouce = 2,54 cm), le pas correspond à la distance théorique parcourue par l’hélice en une rotation. Pour connaître le pas réel, il faut prendre en compte le glissement, soit une perte de rendement provoqué par le frottement de la carène et les perturbations des flux d’eau. Ainsi, le pas réel est plus faible que le pas théorique.
Pas réel = Pas théorique – glissement
Pour résumer, plus le pas est long, plus le bateau a besoin de puissance pour déjauger et plus la vitesse de pointe sera élevée. Il est d’ailleurs considéré qu’une augmentation d’un pouce fait diminuer le régime maximal d’environ 300 tr/min.
L’effet de pas (ou effet de couple)
Le sens de rotation de l’hélice provoque une force entraînant tout bateau en progression d’un côté ou de l’autre de sa route. Ainsi, un navire dont l’hélice tourne vers la droite (le plus fréquent), aura tendance à virer vers bâbord (cul part à droite) en marche avant et inversement pour un pas à gauche. Négligeable en marche avant, car peu prononcé, ce phénomène devient handicapant lors d’une marche arrière avec un monomoteur. En effet, en reculant, l’effet de couple s’inverse et une hélice dont le pas est à droite, tournera à gauche en marche arrière, ce qui entraînera le cul du bateau vers bâbord. Par conséquent, il sera difficile de virer vers tribord en reculant.

Le diamètre
Mesuré aussi en pouce, il représente le diamètre du cercle tracé par le bout de chaque pale et dont le centre se situe au moyeu de l’hélice. En conséquences, plus le diamètre est grand, plus la surface des pales augmente et donc plus le bateau à besoin de puissance pour accélérer.

Le rake
Il s’agit d’un angle mesuré en degrés correspondant à l’inclinaison d’une pale par rapport à un axe perpendiculaire au moyeu de l’hélice. Pouvant varier de –5° à +30°, un rake négatif à tendance à appuyer le nez du bateau (chalutiers, remorqueurs), alors qu’un angle positif tend à lever davantage l’étrave, ce qui favorise le déjaugeage. Pour les hélices de plaisance, la moyenne du rake se situe autour des 15 degrés.

Le cup
Il s’agit d’une petite déformation volontaire située sur le contour du bord de fuite au bout de chaque pale. Cette légère inclinaison augmente ainsi artificiellement le pas de l’hélice dans les hauts régimes. De cette manière, la vitesse de pointe est améliorée tout en conservant une bonne accélération. En toute logique, plus le cup augmente, plus le régime maximal diminue.

Le nombre de pales
Plus une hélice dispose de pales, moins elle génère de vibration et meilleur est son rendement. Le comportement du bateau et son contrôle en sont aussi améliorés. Augmenter le nombre de pales revient à agrandir artificiellement le diamètre de l’hélice, sans pour autant pénaliser l’accélération. Car rappelons-le, plus le diamètre est grand, moins le déjaugeage est rapide. En règle générale, les hélices à trois pales et parfois quatre sont les plus utilisées en plaisance car offrant un bon compromis. Plus rares, les modèles à cinq pales apportent encore plus de stabilité et d’accroche en virage mais génèrent un gros sillage, ce qui convient parfaitement aux bateaux de wakeboard et aux unités très rapides.

La contre rotation
Afin d’annuler l’effet de couple, les bateaux en bimotorisation sont équipés de moteurs à contre rotation. Ainsi avec des hélices aux sens de rotation inversés, la barre devient neutre et le bateau parfaitement équilibré en navigation. En général, le pas des hélices est divergeant, c’est à dire que les flux d’eau sont propulsés vers l’extérieur de la coque. A l’inverse, un sens de rotation convergeant, ramène les flux d’eau vers le centre de la coque mais crée plus de perturbations. Sur le même principe, les embases Duoprop de Volvo annulent l’effet de couple pour les bateaux monomoteur.

La cavitation
(à ne pas confondre avec la ventilation)
Lorsqu’une hélice tourne, la dépression crée en bout de pale contraint le gaz contenu dans les molécules d’eau à se séparer. En se condensant, ce gaz explose et fini par dégrader puis ronger l’extrémité des pales. Face à ce phénomène, les hélices en aluminium sont beaucoup plus sensibles que celles en inox.

La ventilation (à ne pas confondre avec la cavitation)
Lorsque l’air entraîné depuis la surface rentre en contact avec l’hélice, cette dernière n’ayant plus assez d’eau à brasser, décroche alors et le régime moteur augmente brutalement. Un moteur trop trimé dans les virages ou monté trop haut sur le tableau arrière favorise la ventilation. Pour limiter ce phénomène, les embases sont dotées d’une plaque anti-ventilation.

Bon à savoir ?
Le diamètre et le pas sont, en général, indiqués de cette manière sur une hélice : diamètre x pas (en pouces)
Par exemple :
14 1/2 x 24
Diamètre : 14 1/2 pouces
Pas : 24 pouces

Guy Paré

Anglo Loutre

Messages : 332
Date d'inscription : 12/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par bebitte3o le Dim 29 Jan - 13:25

J'aime Ce genre de lecture,ça résume un peu ce que je dis et pence mais encore la c'est très incomplet ya beaucoup d'autres choses qu'on pourrait dire à propos des hélices,malheureusement la plupart des marin se foutent totalement de leur hélices,tous les bateaux que je teste des hélices pour finir avec un bon résultat les proprio en reviennent pas de la différence,même sur les gros cruiser avec des bravo 3 ya des gains épouvantable à faire,j'ai testé toute les sortent d'hélices sur mon bateau et cette année pas question que je tourne les mêmes hélices le seul problème $$$$$

_________________
doral 330 se elegante ''paradise''

Claude
avatar
bebitte3o

Messages : 2168
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 38
Localisation : CJR mécanique marine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par vagabon le Sam 11 Fév - 13:27

question simple, regal 21.5 cuddy cabin, 4.3, j'ai une hélice en composite, 3 pale, 14.5 pitch 15, si je veux augmenter la performance vitesse, si j'en crois l'information une 4 pale serait plus performante, dans ce cas, est-ce que ça reste toujours du 14.5 X15 ou si on change le pitch, j'ai essayé du pitch 17 et du 19, et je sortais pas de l'eau,
avatar
vagabon

Messages : 63
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 72
Localisation : Quebec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par iulian le Sam 11 Fév - 16:38

salut Vagabon, ca l air qu on a exactement le meme bateau, je l ai achete l annee passé fin oct en Ontario, j ai une 4 blades 19 pitch avec 14.25 dia, le bateau d origine vienne avec une 21 x 14.25, Volvo dealer m ont dit que ca va etre plus economique la mienne, 4 blades, ca fait longtemps que tu as ton bateau, est ce que tu es content de lui?
avatar
iulian

Messages : 68
Date d'inscription : 24/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par vagabon le Sam 11 Fév - 17:55

iulian a écrit:salut Vagabon, ca l air qu on a exactement le meme bateau,

regal 97 21,5 LSC, je suis aller le chercher a Alma, super bateau, lourd mais ici a Québec je suis toujours dans de la vague et ça le dérange pas trop, j'ai fait plein d'ajout, une pompe a l'eau comme dans un motorisé, lumiere LED, prise lighter avec USB et indicateur état de la batterie, une pour GPS a venir, etc.. c'est juste au niveau de l'hélice que j'aimerais améliorer pas sur j'ai la bonne. Au printemps je fait un bon tune up. mal timé je pense.
avatar
vagabon

Messages : 63
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 72
Localisation : Quebec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par bebitte3o le Dim 12 Fév - 11:50

Avant de changer quoi que ce soit commence par faire le test du rpm au fond,si t'es dans les bon rpm tu sais que tu as le bon pitch alors tu pourras testé une 4 pales avec un pitch très près de ton besoin!

_________________
doral 330 se elegante ''paradise''

Claude
avatar
bebitte3o

Messages : 2168
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 38
Localisation : CJR mécanique marine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Anglo Loutre le Dim 12 Fév - 12:15

La règle de base pour la sélection de l'hélice: votre moteur doit fonctionner dans la plage de rpm conçue à Wide Open Throttle (WOT).

Le manuel de votre propriétaire devrait inclure cette spécification - habituellement 5000-5500rpm pour un hors-bord ou 4200-5000rpm pour un sterndrive - ou votre mécanicien ou concessionnaire peut savoir.

Si votre moteur n'est pas en mesure d'atteindre sa révolution il peut fonctionner dans un état extrêmement surchargé de travail, ( mauvais rendement, encrassement, surchauffe, bougies avec une durées plus courte, etc etc )

Permettre à votre moteur de sur révolutionner ( overed speed ) est aussi mauvais, et peut également causer des dommages sévères.

Sur un diesel à basse révolution. Il est bon d’avoir un régime plus ou moins de 125 tours en bas du top RPM, ceci lui permet d’être en charge, faisant ainsi que la température sera meilleur, ce qui occasionnera par ce fait même une économie de carburant. (On dit en mécanique, que le moteur est bien accoté, (ceci s’appliquera sur un bateau de travail ou commercial surtout) Baisser le pas si ce même moteur a tendance à boucaner noir est une indice comme quoi il est trop chargé.

Ne jamais oublier que les transmissions ( ratio ) a une influence sur tout bateaux, et que ce que Vous gagnerez en torque, Vous le perdrez en vitesse, que ce soit sur le déjaugeage ou encore sur le top speed ( un va pas sans l' autre )

Guy Paré

Anglo Loutre

Messages : 332
Date d'inscription : 12/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par vagabon le Dim 12 Fév - 13:16

)

Guy Paré
[/quote]

mon planning pour le printemps, c'est un bon tune up par un mécanicien, je l'ai acheté et rien fait dessus sauf changer d'huile, filtres (2) thermostat, max trois a bord, faut qu'il révolutionne presqu'a la vitesse recommendé pour le sortir de l'eau, 4300/4500, j'ai juste 190 force, il n'est pas injection, carburateur MPI , mercruiser stern alpha one génération II, sinon j'aurais 210 force full injection. Peut être que c'est normal a cause du poids (3,250 lbs a sec) , de toute facon c,est pas pour faire de la vitesse, mais j'aimerais rouler un peu en bas de la vitesse recommendé, comme j'ai pas de compteur d'heure j'aime mieux le ménager, mais peut être qu'un test de compression vas m'en dire plus. Je vais installer aussi un compte tour neuf secondaire sans déconnecter l'original histoire de comparé, je soupconne mon compteur actuel être disfonctionnel. Merci a plus.
avatar
vagabon

Messages : 63
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 72
Localisation : Quebec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: helice en stainless steel versus aluminium

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum